masculin sacré

Chère communauté,

Dans les cercles spirituels, nous entendons de plus en plus parler de « féminin sacré ». Depuis quelques décennies, les voix des femmes commencent à être entendues, lues et partagées, et cela est heureux ! L’oppression qu’elles subissent doit s’arrêter pour que nous puissions restaurer un réel équilibre.

Il est une autre oppression, moins visible, mais tout aussi toxique : celle exercée sur les hommes, dès leur plus jeune âge, souvent par d’autres hommes qui les formatent à s’appuyer sur la violence et la domination pour obtenir ce qu’ils veulent. Une oppression qui éloigne les hommes de leur véritable nature sacrée comme les femmes ont été, elles aussi, éloignées de leur nature.

Même si c’est un cliché, il est encore tellement réel à travers la publicité, la télévision : l’homme trouve sa légitimité à travers ce qu’il possède, ce qu’il maîtrise, ce qu’il domine. La vulnérabilité, les émotions, la douceur sont considérées comme des faiblesses qu’il faut constamment masquer.

Cette tendance à dominer le féminin se retrouve autant dans la relation homme-femme que dans la relation que l’homme entretient avec la Terre mère, celle que les chamans appellent la Pachamama. À force de vouloir prendre ses ressources plutôt qu’apprendre à recevoir ce qu’elle nous offrirait généreusement, nous la rendons stérile au fil des décennies. Stérilité que nous tentons de cacher par une chimie de plus en plus intense.

S’il est nécessaire de restaurer un regard juste entre les hommes et les femmes dans ce monde, c’est avant tout notre regard sur la dimension sacrée du masculin et du féminin en nous que nous devons revoir.

Comme je le partage dans mon livre La Prophétie de l’Aigle et du Condor, les deux polarités doivent s’équilibrer dans le cœur de chacun pour que notre monde évolue.

Dans cette prophétie, l’Aigle représente les pays du nord, le progrès, l’action et la connaissance, il est lié au masculin sacré ; le Condor – les pays du sud, la sagesse, l’intuition et l’intériorité – est lié au féminin sacré. Ces deux polarités sont au service l’une de l’autre, et se complètent dans une harmonie créatrice.

Le masculin sacré a la vocation de prendre soin, de protéger la vie sous toutes ses formes, de respecter. Il est lié au passage à l’action. Le féminin sacré a la vocation d’aimer, d’initier et de transmettre la source de l’amour.

L’émergence du masculin sacré est aussi nécessaire que celle du féminin sacré : si le chemin de libération des femmes est d’apprendre à oser, à s’affirmer, à entreprendre ; celui des hommes est de prendre soin, de ressentir et d’honorer la vie.

Puisse cette période chaotique nous inspirer pour nous relier chacune, chacun à ces deux énergies complémentaires, à renouer avec ces deux racines, pour créer ensemble un nouveau monde où l’un ne prend pas le pas sur l’autre.

Avec tout mon cœur.

Arnaud Riou

Share This